Holdigaz

Usine de biogaz

étapes de production de biogaz et de compost



Réception

Les produits entrants sont triés afin de rejoindre la bonne filière de traitement.

Broyage

La matière structurée issue de la collecte verte (déchets de jardin et de cuisine) est broyée en vue de faciliter le travail des bactéries oeuvrant à la dégradation rapide de la matière organique.

Criblage et tri

La matière broyée subit un criblage qui permet d’extraire les gros morceaux de branche qui serviront à structurer le compost. Durant cette étape, une importante part des déchets plastiques est retirée à l’aide d’un aspirateur. Un aimant élimine les matériaux ferreux.

Déconditionnement FLEXIDRY

Cette installation permet de séparer les emballages de produits issus de l'industrie alimentaire de leur contenant organique. Une technologie particulière extrait la matière organique de l'emballage sans criblage, ni utilisation d'eau. Grâce à ce procédé innovant, la matière ne contient aucun résidu de plastique et peut être directement acheminée dans le digesteur ou compostée.

Mélange

Dans la halle de préparation, un mélange homogène est constitué avec les divers déchets reçus sur le site. Ce mélange est acheminé dans le digesteur par un système de vis.

Digesteur

Issu de la technologie Kompogas, le digesteur a une capacité d’env. 16'000 tonnes par an. Il est nourri 24h sur 24 en 50 à 60 cycles d’alimentation par jour. Sa capacité de traitement journalier est d’environ 40 à 45 tonnes ce qui représent 55 à 65 m3 de matière par jour.

La matière mélangée avec du liquide issu du processus de fabrication est chauffée à une température de 53°C et met 15 à 20 jours pour traverser le digesteur.

La production journalière de biogaz peut varier entre 5'000 à 8'900 m3 contenant en moyenne 60% de méthane.

Valorisation du biogaz

Le biogaz, récupéré de la fermentation des matériaux organiques, est épuré et devient ainsi du bio-méthane qui, une fois odorifié et compressé, rejoint le réseau de gaz naturel du groupe Holdigaz.

Le résidu de l’épuration contenant encore un peu de méthane est brulé sur le site et produit une partie de l’énergie nécessaire au chauffage du digesteur.

Séparation des produits structurés

Lorsque la matière termine son transit dans le digesteur, elle arrive dans une presse séparant les composants solides du liquide.

Le liquide en tant que produit fini rejoint des silos de stockage pour être valorisé comme engrais organique liquide pour l’agriculture. La partie solide quant à elle rejoint la halle à composter pour être transformée en compost.

Valorisation par compostage

La matière solide sortie du digesteur sera rapidement mélangée avec de la matière fraiche grossière, ainsi que des résidus de phases de compostage antérieures.

Ainsi préparé, le mélange rejoint les halles de maturation. Le compostage est un processus anaérobique produisant une élévation de la chaleur à 74°C environ.

Le processus de compostage nécessite un système de ventilation et d’arrosage, puis le produit est criblé dans une installation permettant d’extraire la fraction fine désignée comme compost.

En fonction de la qualité désirée, ce dernier peut subir une période de post-maturation et un criblage supplémentaire.